Johnny Hallyday, la Ford et la K7

Johnny Hallyday Noir c'est noir

On a tous en nous quelque chose de Johnny… La phrase est facile, je vous l’accorde. Mais elle est tellement proche de la vérité.

Johnny Hallyday est un des rares artistes français à avoir conquis des familles entières : des grands-parents aux petits-enfants, voire arrières petits-enfants.

Forcément quand un tel monument disparaît, même si on s’y attendait, on ressent un petit pincement au cœur. On a tous une chanson de Johnny qui raisonne en nous, qu’on associe à un souvenir, à une personne.

“Rembobine la K7 Papa !”

Mon 1er souvenir de Johnny Hallyday est associé à une voiture. La vieille Ford Sierra de mes parents. Leur 1ère grande voiture. La titine était si vieille qu’à la fin lorsqu’il pleuvait, ma mère devait relever ses pieds sur le fauteuil car la pluie tombait à l’intérieur.

Bref, la Ford était équipée d’un lecteur K7 tout aussi vieux. Et une K7 restait dans la voiture. Une seule : celle de Johnny.

Je ne saurais plus dire s’il s’agissait d’un album ou d’un best-of. Mais je me souviens qu’il y avait des chansons du début de sa carrière, qu’il était tout jeune et tellement beau sur la pochette et surtout… Il y avait “Noir c’est noir”. Je ne sais pas pourquoi cette chanson me plaisait autant. Mais je l’attendais toujours avec impatience. Je guettais les chansons précédentes et essayait d’évaluer le temps de route qu’il restait à faire pour voir si on pouvait l’écouter en entier.

Dans certains moments, je demandais à Papa de rembobiner la K7 pour la repasser.

https://www.youtube.com/watch?v=Cm8SSZbmkGY

Les enfants adorent lister leurs préférences. Moi, vers 4-6 ans, dans la voiture, c’était “Noir c’est Noir”, de Johnny Hallyday. (Dans le salon, c’était “au bal Masqué” de la Compagnie Créole. Comme quoi les goûts changent).

Johnny Hallyday Allume le feu comme personne

Mais si je devais retenir une seule chanson de Johnny Hallyday, c’est “Allumer le feu”.

Ambiance… Stade de France 98… La France est championne de monde et Johnny est en pleine forme. Pascal Obispo alors au top de sa carrière lui compose une chanson. Zazie s’occupe des paroles.

Il n’y a que Johnny qui peut, pardon pouvait, la chanter sans tomber dans le ridicule, même avec des vestes à paillettes. Allumer le feu, c’est du rock. Point barre.

Un gimmick de guitare efficace, la voix puissante de la choriste (bel hommage à celle de Gimme Shelter). Ça parle de moto, d’orage, de foule. Même si on n’a pas eu l’occasion de voir Johnny en concert, rien qu’à entendre la chanson on y est. En tout cas, moi j’y suis ! J’ai le cœur qui bat à fond. Je fais à la fois le guitariste, le batteur et Johnny depuis un recoin de mon salon, pendant que mon chat fait la foule en délire.

Oui je m’emballe. Et non, je n’étais pas particulièrement fan de Johnny Hallyday. Mais certains de ses chansons m’ont marquée et me font encore frémir.

Et c’est le but de la musique, non ?

Leave a Reply