[Interview 1/2] Beyond the Styx : “Avec Stiigma, on est dans le brut”

Le groupe de Hardcore Beyond The Styx en Interview

Il est 16h, c’est la 1ère journée du Hellfest. La plupart des festivaliers sont arrivés et les rythmes de batteries et riff de guitare résonnent aux 4 coins du site depuis un petit moment déjà.
Je suis au cœur du Hellfresh, à l’ombre d’un mirador, face à une carcasse d’avion. Ambiance…

Je retrouve Victor et Adrien, respectivement guitariste et batteur de Beyond the Styx, groupe de hardcore de Tours. Le 2e album du groupe Stiigma, qui est sorti le 23 février chez Klonosphère et rencontre déjà un beau succès critique.

Inspiration, motivation, revendication… ils ont répondu à mes questions.

Comment se passe la sortie de l’album ?

Adrien : Ca se passe très bien. Les retours presse sont bons. Les retours live sont bons. Les ventes aussi. Donc ça démarre bien !

Parlez-nous de la genèse de Stiigma

Adrien : On raconte beaucoup de choses ! Pour l’enregistrement, on est retourné au Dome Studio (le studio d’enregistrement du groupe Lyzanxia, près d’Angers) pour la prise de son. Puis on a fait mixer cet album aux États-Unis comme le précédent. Mais cette fois, on est passé par Nick Jett, le batteur de Terror.
En ce qui concerne la composition, Stiigma a été réalisé avec Victor, puisqu’il est arrivé au tout début de la nouvelle composition. Ca s’est fait en un an environ. On a écrit des textes plus engagés, plus directs. Il y a des revendications qui étaient présentes et qui sont sorties.

Victor : Beyond the Styx est un groupe qui était déjà assez engagé. Mais c’était tourné de façon métaphorique. Émile (Ndlr : le chanteur) est très influencé par la mythologie grecque notamment. C’est d’ailleurs de cette passion que vient le nom du groupe. Sur Stiigma, on a coupé l’élément mythologique et métaphorique pour rentrer vraiment dans le vif du sujet, dans le brut.

Quelles ont été vos inspirations pour Stiigma ?

Victor : Le groupe de hardcore belge Nasty nous a pas mal inspirés. Après, en ce qui me concerne, je suis encore assez novice dans le hardcore. Je m’y suis mis à fond depuis que j’ai rejoint Beyond The Styx. J’ai plutôt un background trash et black metal. Je suis très influencé par Sepultura. Du côté, black, je pense à des groupes comme Dimmu Borgir, Enslaved ou encore Emperor.
Terror aussi nous a forcément influencés puisqu’ils ont participé à la production de l’album.

Adrien : Et puis la nouvelle vague hardcore. Je pense à Code Orange ou Harm’s Way. Ils existent depuis peu de temps et ils mettent une pilule à tout le monde. On ne peut pas dire qu’ils nous ont influencés directement. On ne s’est pas dit :”Tiens, on a envie de faire ce morceau là comme ça.” Mais, en les écoutant, forcément ça t’influence. C’est inconscient. Parfois, tu trouves des idées, et c’est après coup que tu réalises que ça sonne un peu comme ce groupe-là.

Vos revendications, parlons-en justement

Adrien : On parle de beaucoup de choses. Il y a la course à l’armement et la libre circulation des armes, l’enfermement des peuples à toute échelle de la prison à la construction des murs… Clin d’oeil aux personnalités outre-Atlantique pour ne citer personne. On aborde aussi la condition animale…

Quelle est l’ambition du groupe ?

Adrien : Continuer à jouer et aller partout !

Victor : Jouer à l’étranger !

Adrien: On a quelques dates prévues au mois d’octobre pour cette nouvelle tournée. On va faire l’Allemagne, la Belgique, la Hollande. On a déjà fait des dates à l’étranger : Hollande, Suisse, Allemagne et Belgique. On aimerait aussi mettre les pieds dans les plus gros festivals…

…comme le Hellfest, mais par exemple ?

Adrien : Oui, par exemple ! Mais pas que ! Jouer au Hellfest n’est pas une fin en soi. Mais c’est comme une carte de visite. Tu y joues dans des conditions vraiment cools. C’est un lieu reconnu : c’est un des plus gros festivals de métal. Donc c’est un incontournable quand même !

Beyond the Styx est en pleine tournée. En octobre, le groupe jouera en Belgique et en Allemagne. Pour les voir en France, c’est à Lyon que ça se passe le 1er novembre !

Pour connaître l’ensemble de leur date, rendez-vous sur la page Facebook de Beyond The Styx !

Leave a Reply