[Hellfest] La préparation indispensable pour être finisher

Une sculpture sur le site du Hellfest

Je le disais dans un article précédent, participer au Hellfest, ça demande une préparation physique ! Du choix de la tenue au remplissage du sac ! Il faut penser à tout ! J’ai eu mon baptême du Hellfest l’année dernière et je vous partage ici mes conseils et astuces !

Hellfest : La tenue du bon festivalier

La valise du Hellfest peut parfois être plus difficile à faire que celle d’un petit week-end entre potes !

Le t-shirt de metalleux

Au Hellfest, non seulement on soigne son look, mais on peut aussi (et surtout) se permettre TOUTES les fantaisies ! On retrouve bien sur les costumes de bites, un désormais grand classique du look de festivalier, tout comme les t-shirts Jackie et Michel, mais il y a des tenues plus raffinées mais avec une touche hardcore ! Et ça peut aller très loin ! Oui le grand monsieur chauve avec un masque en cuir d’Hannibal Lecter sur la bouche par 40 degrés ! C’est à vous que je parle ! Mais de manière générale, le look de festivalier du Hellfest consiste à répondre à une question très simple en apparence, mais terriblement complexe en réalité : “quels T-shirt de concert je vais porter“.

Pour 3 jours de festival, il faut choisir 3 t-shirts. Ceux qui étaient présents au Hellfest précédent mettent d’office le T-shirt acheté l’année dernière. Il ne reste plus que 2 t-shirts à choisir. La tension monte.Dois-je prendre mon T-shirt d’Alice Cooper pour montrer que j’adore ce grand monsieur et surtout pour être raccord avec la programmation ? Ou alors est-ce que j’emmène le t-shirt des Sticky Boys pour montrer touuuuute ma culture musicale ?

Les chaussures

Je vous conseille d’emmener deux paires de chaussures au Hellfest.

La 1ère est sûrement une évidence pour bon nombre d’entre vous : des Doc Martens. Elles sont à la fois confortables et solides. Vous ne craindrez plus rien dans les pogos avec ces chaussures.

Petit bonus : il est possible de faire customiser vos Doc par un artiste au Hellfest. Une sorte de tatouage sur cuir !

La 2ème paire de chaussures à prévoir : des tongs. SURTOUT : ne les emmenez pas sur le site. C’est un coup à y perdre un orteil ou se faire de très sales coupures. Mais je recommande les tongs plutôt pour le matin, quand on prend le petit dej dans le camping, à la fraîche avec les copains. On se croirait en vacances !

Le camping au Hellfest : comment survivre en milieu hostile ?

Au Hellfest, on va au camping pour l’ambiance bien évidement ! Mais cet espace festif doit aussi être un temple pour votre corps, pour vous permettre de récupérer et d’attaquer la journée suivante !

Je vous partage ma petite check-list de festivalière :

  • Des bouchons d’oreilles pour festival : Ils sont impératifs pour protéger vos tympans et éviter les acouphènes. Ils permettent de réduire le volume sonore sans dénaturer la musique (par exemple étouffer les basses). C’est un petit investissement, mais vous pouvez les laver et les réutiliser pendant plusieurs années. Autre avantage : ces bouchons d’oreilles évitent d’avoir une tête d’alien avec un fil violet et vert fluo qui sort des oreilles !
  • Des bouchons d’oreilles en mousse pour la nuit : ceux-là coupent tous les sons ! C’est radical ! Ils ratissent large du ronfleur de la tente d’à côté à la bande de zozos qui gueulent : “Aperooooo” à 4h du mat’ !
  • Un matelas gonflable : pour vous garantir un sommeil réparateur
  • Un duvet + 2 couvertures : à Clisson, les nuits peuvent être très fraiches. Ma petite astuce : une couverture sous votre duvet pour couper le froid qui vient du sol et une couverture dessus pour faire un coton d’air chaud avec votre duvet.
  • Une bouteille d’eau : l’objectif est simple : la boire intégralement en une journée. La remplir et le lendemain recommencer. Ça évitera ou du moins réduira la gueule de bois !
  • Des pommes : ce n’est pas trop difficile à amener et vous verrez, c’est une petite pause fraîcheur très appréciée au milieu du gras et de la bière !
  • Un foulard : certains endroits du Hellfest deviennent ultra poussiéreux avec le flux de festivaliers. Je pense notamment à la zone entre le Metal Corner et le camping. Un foulard sur la bouche vous aidera à vous dégager les bronches ! Vous verrez : tout le monde le fait !
  • Des brumisateurs : si la chaleur est aussi étouffante que l’année dernière, vous allez adorer !

Leave a Reply