Gaspard Royant : Twist and smile

Gaspard Royant

Have you met Gaspard Royant ?” vous devriez ! Le garçon revient avec un nouvel album tout aussi savoureux que son 1er.

Avec son nom très franchouillard, Gaspard Royant nous emmène pourtant droit en Amérique au coeur des années 50-60.

Gaspard Royant : le French Touch du rock

On pense facilement à “Retour vers le Futur” et la fameuse scène de la Féérie dansante des sirènes en écoutant Gaspard Royant. D’autant plus qu’il s’est fait connaître avec la chanson “Marty McFly” du nom du héros de la trilogie dans laquelle il reprend son célèbre gimmick “Nobody calls me chicken (Personne ne me traite de mauviette)”.

Old time rock’n roll

Le jeune homme ne réinvente rien. C’est du bon vieux rockabilly et du swing. Mais sa musique est faite avec visiblement beaucoup de sincérité et de simplicité. C’est ce qui la rend aussi efficace et délicieuse qu’un milk-shake. D’autant plus qu’il n’en rajoute pas. Pas d’excès de gomina dans les cheveux (coucou Alex Turner), pas de tenue ultra vintage : un simple costard et il entre en scène.

Dès les 1res notes de musique vous aurez envie de prendre la main de votre cavalier(e) et de rejoindre la piste pour un bon rock, comme sur “Hard Time”.

Mais qui dit soirée dansante, dit aussi slow. “Night in the City” vous emmènera droit dans la scène du bal de promo où le bad boy de l’école prend la jeune héroïne dans ses bras, pour quelques minutes les yeux dans les yeux.

Le 2e album de Gaspard Royant est tout aussi réussi que son 1er “10 hits Wonder“. Un album qui donne le sourire, envie de danser et de passer à la version live ! il y a quelques jours, le chanteur était l’invité de Thomas Caussé sur OuiFM, une radio qui le soutient depuis le tout début. Le chanteur explique son évolution, la création de son nouvel album et sa rencontre avec le producteur Edwyn Collins.

Leave a Reply