Dätcha mandala, Salam alikoum en Bretagne !

Datcha Mandala seront présents à Carnavalorock

A chaque fois, ce titre me donne la chair de poule. C’est imparable.

La voix de Nicolas Sauvey, pleine de désespoir…
Les accords assénés avec force sur le piano…
La basse, binaire et cinglante…
La guitare lacérée…
Et puis vient le refrain comme une explosion !

Misery est simplement parfaite. Puissante et douce à la fois, mélodique et rythmique… Elle ne me laisse jamais de marbre.

Elle réunit tout ce que j’aime en Dätcha Mandala.
Le trio bordelais s’est construit une jolie réputation sur la scène rock de Nouvelle Aquitaine. Et ça y est, leur rock psyché débarque en Bretagne ! Ils ouvriront le festival de Carnavalorock à Saint-Brieuc.

Dätcha Mandala, les héritiers de Led ZEP sont français

Alors oui immanquablement, quand on écoute Dätcha Mandala, on ne peut s’empêcher de penser à Led Zeppelin.
Leur style musical déjà est un plongeon dans la scène rock anglaise des années 70. Cette époque où on expérimentait les riffs de guitare sur une base de blues.
Et puis la voix de Nicolas Sauvey qui n’est pas un simple sosie voix de Robert Plant. C’est un ténor à la voix puissante et maîtrisée.

Le 1er album du groupe était un bel hommage au groupe mythique. Mais il montrait aussi que le jeune trio (âge) en a sous la pédale ! Car résumer Dätcha Mandala à du Led Zap, c’est passé à côté du groupe !

D’ailleurs ils se définissent comme un « power trio de Heavy blues psychédélique a tendance spatiale et cosmique ». Et ça les résume bien.

Leurs morceaux sont puissants avec beaucoup de fond grâce à la guitare, la basse et la grosse caisse (c’est le côté heavy). Mais il y a aussi beaucoup de légèreté grâce à la voix du chanteur qui ne cesse de s’envoler et des instruments exotiques

Human Free par exemple explore les sonorités orientales et arabiques. Il me semble reconnaître une sitar. Le tout forme un morceau parfaitement cohérent grâce a la batterie.

Pour le côté spirituel, tout est dans le nom ! Un Mandala étant une représentation de l’univers dans la culture bouddhiste. De plus, de petites références dans le titre : Human Free qui contient un mantra (lui-aussi bouddhiste) “A mani padme hum” (Merci ClairObscur de l’avoir détecté !)

Dätcha Mandala à Carnavalorock

Le groupe de rock fera l’ouverture de Carnavalorock à la Citrouille le jeudi 18 octobre.

D’ailleurs le trio est en tournée en France pendant une partie du mois d’octobre et en novembre. Vous voulez savoir à quoi ça ressemble en live ?

Pour en savoir plus : rendez-vous sur le site officiel de Dätcha Mandala.

Leave a Reply