Carnavalorock : du Hardrock à Saint-Broc !

Un festival de hardrock à Saint-Brieuc

A Saint-Brieuc, il n’y a pas que le festival Art Rock pour se secouer la tête ! Si le nom de Carnavalorock vous dit quelque chose, c’est bien normal ! Le festival briochain avait sévi dans la région pendant 7 ans.

Les Rita Mitsouko, IAM, mais aussi Miossec, Les Wampas ou encore FFF ont lâché des décibels dans la Salle de Robien, à la Citrouille et autres salles de concerts de la région.

Puis, pendant 20 ans, le festival avait hiberné. Mais c’est pour mieux revenir. En 2017, Carnavalorock a fait son grand retour et avec succès ! Il faut dire que la programmation était particulièrement léchée.

Merzhin, Jim Jones & The Righteous Mind, Nashville Pussy, Ludwig Von 88, Tagada Jones, James Leg, Debout sur le Zinc, Ultra Vomit, ou encore Les Ramoneurs de Menhirs ont tenu le haut de l’affiche !

Carnavalorock 2018 : la programmation

Pour cet automne 2018, les programmateurs de Carnavalorock ont concocté une affiche qui devrait en émoustiller plus d’un !
Carnavalorock

En tête d’affiche, on pourra tous savourer des riffs de Phil Campbell & the Bastard Sons, le groupe de l’ancien guitariste de MotörHead.. Rien que ça ! Pour le style : du bon gros hardrock.

Le festival se déroule sur 3 jours : du jeudi 18 au samedi 20 octobre.

Jeudi 18 octobre

La soirée du jeudi 18 octobre permettra de faire un échauffement des tympas avec le noise du groupe local Dewaere.

On poursuivra avec le rock psyché de Datcha Mandala. Le trio bordelais s’est fait un nom dans le sud-ouest grâce à des concerts maîtrisés. Si leur influence Led Zeppelienne est encore très marquante dans leur 2e album, des intonations tantôt plus orientales et tantôt plus hardrock en font un groupe à découvrir absolument !

La soirée s’achèvera ensuite avec LANE (Love And Noise Experiement), groupe né de la fusion de Daria et The Thugs, réalisant un rock sombre et nerveux.

Vendredi 19 octobre

C’est de nouveau un groupe costarmoricain qui vient ouvrir le bal : The Craftmen Club. On retrouve un peu de la mélancolie et de la colère de Noir Désir ainsi que la poésie de Miossec.

On poursuivra avec Pigalle, l’autre groupe du garçon boucher, François Hadji-Lazare avant de traverser le monde pour retrouver les Australiens de Radio Birdman, groupe phare de la scène punk des années 70.

Enfin la soirée s’achèvera avec trois groupes phares de rock françaises mais chacun dans son genre : No One is Innocent, Dagoba et Les Negresses Vertes.

Samedi 20 octobre

Enfin samedi soir, avant d’écouter Phil Campbell et ses batards, petit focus sur la scène local avec le harcore de 22 Long Riffs, avant de poursuivre le groupe phare de la scène punk français les Sheriffs. Pour la fin de la soirée, on se promènera entre les genres : le rock revendicatif des Pussy Riot, aux paroles drôles et pince-sans-rire des Fatals Picards, aux hurlements nerveux de Black Bomb A.

Le week-end s’annonce vraiment bien dans les Côtes-d’Armor !

1 thought on “Carnavalorock : du Hardrock à Saint-Broc !”

  1. Pingback: Dätcha Mandala présente son 1er album Rokh en Bretagne !

Leave a Reply